A la prison d’Arlon, on prépare à la réinsertion.

Comment préparer sa réinsertion quand on passe le plus clair de son temps enfermé dans une cellule ?

Depuis plus de dix ans, le CAL/Luxembourg, membre de la CAAP est actif dans les prisons de la province de Luxembourg, et notamment à la prison d’Arlon où il propose plusieurs activités à destination des détenus (ex.: journal Yo-Yo)

L’une des activités proposées concerne directement la réinsertion.  Il s’agit d’une session d’animations d’une durée de trois mois qui vise à la préparation à la sortie pour les détenus amenés à sortir dans des délais relativement brefs.

 

En mars 2018, une nouvelle session a commencé avec 12 participants.

Les animations s’articulent en trois axes visant :

– la réinsertion professionnelle

– la réinsertion sociale

– un apprentissage d’une meilleure assertivité

L’objectif étant de préparer à la sortie, la session vise à une construction de l’estime de soi du détenu via une meilleure maîtrise de son projet professionnel et un choix personnel de réinsertion.

En début de session, les détenus se donnent un projet personnel et professionnel : ils commencent par déterminer dans quel domaine ils souhaitent travailler (ex. mécanique, forêts, santé, restauration…). Ensuite, ils réfléchissent à une concrétisation de ce qui aura été mis en lumière : quels métiers offerts sur le marché de l’emploi, quels compétences et savoir-faire associés aux métiers du domaine choisi, quel savoir-être professionnel exigé au travail et dans ces métiers particuliers ?

Pour répondre à ces questions, les détenus ont l’occasion de rencontrer des patrons d’entreprise qui les informent de leurs exigences. Vient ensuite la question des filières : comment parvenir à trouver cet emploi et à se former ou à parfaire sa formation ? Des personnes de services extérieurs tels que l’aide sociale, l’aide au logement, le forem sont également invitées lors des sessions de la formation.

Le deuxième axe de la session pose des questions telles que : quelle est la meilleure attitude à adopter face aux services sociaux ? Aux employeurs potentiels ? Aux propriétaires de logement ? Cet axe propose des clés pour une meilleure assertivité afin d’obtenir des réponses positives.

Lors des séances, chaque détenu reçoit des clés pour développer son assertivité et faciliter sa réinsertion sociale.

A la fin de la session, le CAL/Luxembourg reste disponible pour les détenus qui souhaitent bénéficier d’une aide individuelle (qui peut déjà être envisagée en cours de session) via ses services ou des services relais.

Print