cal-luxembourg-people2015

Rapport d’activités 2017 du CAL/Luxembourg

 

En 2017, le CAL/Luxembourg a intégré de manière systématique deux concepts fondamentaux dans son travail, à savoir la liberté et le choix dont chacun d’entre nous devrait disposer.

 

Tout d’abord, le travail sur « les droits des femmes » s’est décliné selon deux axes : un axe événementiel et un axe d’animation auprès du tout public, qui se prolongent en 2018. L’objectif est de sensibiliser à la liberté de disposer de son corps, de prendre la bonne décision pour soi-même en ayant reçu au préalable les informations adéquates et nécessaires sur les droits et la santé reproductive des femmes. Le CAL/Luxembourg est engagé dans le combat pour l’égalité hommes-femmes, pour la sortie de l’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) du code pénal, pour un statut fœtal qui n’entrave pas l’accès à l’IVG, pour une désobéissance civile concernant les moyens de contraception mis à disposition des femmes (en dehors des pharmacies et du corps médical). Les droits acquis en matière de féminisme ne sont pas pérennes. Ils peuvent être fragilisés à tout moment. Les exemples sont nombreux tant en Belgique qu’en Europe et dans le monde. Il faut rester vigilants et proactifs, y compris sur la plan médiatique.

 

Enfn, il est indispensable de s’adresser à la jeune génération et leur faire prendre conscience qu’antérieurement, des militants ont payé de leur vie ou ont été privés de liberté pour obtenir ces droits qui semblent aujourd’hui tellement évidents. C’est ce que le CAL/Luxembourg réalise quand il est sur le terrain.

 

Dans cette perspective de choix et d’auto-détermination, le CAL/Luxembourg soutient la mise en œuvre de la loi réformant le changement de prénom et la modifcation de l’enregistrement du sexe dans les actes de l’état civil (25-06-2017). C’est une étape majeure pour les personnes transgenres dont le sexe ne correspond pas à leur conviction intime. En effet, cette loi devrait être facilitatrice dans les démarches à effectuer sur un plan administratif. Avec l’espoir que cette étape législative soit un vrai pas en avant vers la non- discrimination et le non-jugement des personnes transgenres. La Maison Arc-en-Ciel reste active pour accompagner ces personnes.

 

Ensuite, la campagne du CAL « Pas de murs à nos frontières ! » vise à déconstruire certains stéréotypes qui ont la vie dure et porte sur la migration. Le CAL/ Luxembourg met en débat l’indispensable évolution de nos politiques migratoires en allant à la rencontre des citoyens. La liberté de circulation n’est pas un concept acquis. Il existe beaucoup de freins à l’accueil des personnes en situation de migration. Il est donc indispensable d’expliquer au public les réalités géopolitiques qui entourent l’immigration et réaffrmer les valeurs humanistes chères à la Laïcité.

 

Enfn, la liberté de choisir se retrouve aussi dans la fn de vie – quel que soit l’âge. Le CAL/Luxembourg propose une vaste campagne d’informations aux déclarations anticipées. L’idée motrice du projet reste l’accès à l’information de qualité sous une forme abordable, non absconde et dans une dynamique de bienveillance pour les croyances d’autrui.

 

Cela correspond au respect qui permet l’émancipation de chacun.

 

Cécile ARTUS, Présidente – Marie-Ange CORNET, Directrice

 

Télécharger le rapport d’activités 2017 (PDF)