Egalité de genre à l’école: soutenons l’éducation comme moteur de changement!

Appel à soutenir le rapport Rodrigues

 

Le Centre d’Action Laïque, les organisations de la société civile et de défense des droits de l’homme appellent les députés européens à soutenir le rapport sur l’émancipation des jeunes filles par l’éducation dans l’Union européenne qui sera voté en plénière le mardi 8 septembre. Ce rapport sur l’émancipation des jeunes filles par l’éducation dans l’Union européenne vise à s’assurer que l’école devienne un outil de correction des stéréotypes de genre et qu’elle participe activement à l’émancipation et au développement professionnel des filles.

Il demande plus précisément aux Etats Membres de mettre en place une série de mesures éducatives visant à:

  • Combattre les stéréotypes de genre encore trop souvent relayés par les médias, la publicité et les livres scolaires et qui ont un impact négatif sur le développement personnel et professionnel des enfants;
  • Encourager les filles et les garçons à s’intéresser de manière égale à toutes les matières scolaires au-delà des stéréotypes sexués;
  • Enseigner l’égalité, la dignité et l’estime de soi pour former des individus capables de choix autonomes;
  • Eduquer les garçons et les filles à la vie relationnelle, affective et sexuelle par des programmes scientifiquement fondés et adaptés à l’âge. Cette éducation vise à aider ces adultes en devenir à prendre des décisions en connaissance de cause mais aussi à répondre à des enjeux de santé publique : réduire le nombre de grossesses non-désirées, lutter contre la mortalité maternelle et infantile et prévenir/traiter les infections sexuellement transmissibles;
  • Promouvoir l’émancipation des filles dans le respect du principe de libre disposition de leur corps;
  • Lutter contre le harcèlement et l’intimidation homophobes et transphobes.

L’adoption de ce rapport en comité a suscité la mobilisation d’organisations réactionnaires et anti-choix comme la Manif pour Tous (sous la bannière « Europe for Family ») qui demandent le rejet du texte en prétextant que l’éducation est du ressort exclusif des parents et des Etats.

Rappelons ici que l’UE est tenue par les traités de contribuer au développement d’une éducation de qualité en Europe en soutenant et complétant l’action des Etats dans ce domaine (article 165 TFUE), en cohérence avec son engagement continu en matière d’égalité de genre.

Nous appelons donc les députés européens à ignorer ces messages d’un autre temps qui ne sont que de grossières tentatives pour imposer une vision ultra-conservatrice du rôle des femmes dans la société.

L’école publique doit être un outil d’émancipation permettant aux jeunes filles de devenir des citoyens autonomes faisant pleinement usage de tous leurs droits.

Le 8 septembre prochain, nous espérons que les députés européens s’engageront résolument dans cette direction en soutenant le rapport Rodrigues.

Signataires:

Centre d’Action Laïque

European Humanist Federation

European Parliamentary Forum for Population and Development
ILGA-Europe
European Women’s Lobby
International Planned Parenthood Federation- European Network

Print