Soutenez les blogueurs du Bengladesh

Au Bengladesh, les islamistes ont dressé une liste de 84 noms: 84 « blogueurs athées » dont le seul « crime » est de défendre l’humanisme et la laïcité. Ces blogueurs sont en danger. Nous devons agir et les soutenir.

Avril 2013, Bengladesh. 100.000 islamistes manifestent à Dacca, la capitale. Ils réclament de nouvelles lois sur le blasphème et la peine de morts pour ceux « qui insultent la religion ». Ils dressent une liste de 84 noms, qu’ils transmettent au gouvernement: 84 « blogueurs athées » dont le seul « crime » est de défendre l’humanisme et la laïcité.

Début 2015, en même pas trois mois, trois blogueurs ont été battus à mort: Avijit Roy (le 27 février), Md Washiqur Rahman Babu (le 30 mars) et Ananta Bijoy Das (le 12 mai). Ces trois meurtres viennent s’ajouter à celui du professeur Shafiul Islam (en novembre 2014) et à la succession d’attaques et de poursuites pour « blasphème » qui ont eu lieu ces dernières années contre ceux identifiés comme non religieux ou humanistes, ou qui critiquent l’islam politique au Bangladesh.

Le Bangladesh est signataire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), selon lequelle il a l’obligation légale de protéger le droit à la liberté de religion ou de conviction (article 18) et la liberté d’expression (article 19) de ses citoyens. Manifestement, il ne parvient pas à le faire.

Il ne s’agit pas seulement de la protection du droit à la liberté de croyance et d’expression pour tous. Il faut également aider ceux qui sont confrontés à ces menaces. Il faut protéger ces blogueurs courageux qui luttent contre l’extrémisme religieux et militant dans leur pays.

Nous devons agir et soutenir ces blogueurs. Nous devons demander au gouvernement du Bangladesh de garantir la sécurité de ces blogueurs athées, de respecter le droit fondamental à la liberté d’expression et la liberté de religion ou de conviction, et de poursuivre ceux qui menacent et attaquent ces blogueurs qui ne font tout simplement qu’exercer un tel droit.

Comment pouvez-vous agir et soutenir les blogueurs du Bengladesh?

1. En exprimant votre solidarité en ligne

  • Utilisez le hashtag #SaveBanglaBloggers
  • Partagez le visuel de la plateforme End Blasphemy Laws

150724-FHE-freebanglabloggers

2. En faisant pression sur le gouvernement du Bengladesh

Via le Ministère des Affaires étrangères ou l’ambassade de Belgique au Bengladesh.

Retrouvez les arguments à développer ici: http://end-blasphemy-laws.org/2015/06/speak-out-for-bangladesh-bloggers/

3. En écrivant à l’Union européenne pour que l’Europe se saisisse de cette question

 

Voir tous les contacts, les arguments à développer et quelques conseils pour vous aider à rédiger vos emails/lettres sur http://end-blasphemy-laws.org/2015/06/speak-out-for-bangladesh-bloggers/

 

 

Plus d’infos?

end-blasphemy-laws.org (en anglais)

Print